Avant de laisser sombrer mon u-blog dans les oubliettes du net, aux côtés du skyblog de Miss France et de la première version de la page Wikipédia de Nicolas Sarkozy, j'aimerai faire une minute de silence dans cette note en l'honneur de tous ceux qui nous ont quitté hier, dans l'indifférence générale. Merci de ne pas applaudir.

ublog4

ublog2

ublog5

ublog3

ublog6

ublog1


(J'aurais du faire comme dans les grands médias, et préparer à l'avance cette rubrique nécrologique, impossible de retrouver des photos potables...)

 

Que nous soyons partis sur Canalblog, sur Karmaos, sur Vox ou n'importe où ailleurs, il faut continuer à se remémorer ces instants passés.
Vous pouvez maintenant vous recueillir sur la dépouille de l'être cher, et pleurer.